L’imposture climatique du bois énergie

Alors que Marine Lepen découvre que l’industrie pollue et verdit son image en dénonçant les boues d’Altéo elle promet le beurre et l’argent du beurre, c’est à dire des usines polluantes à plein régime et pas de pollution. Elle oublie la centrale Bois énergie qui accumule les retards et les ennuis. Le procureur du tribunal envisage même d’annuler l’étude d’impact, découvrant que les 2300 tonnes de bois journalières qu’utilisera la centrale ne viendront pas d’un rayon de quelques kilomètres. Il est aussi sûr que deux et deux fois quatre qu’elle impacterait fortement tous les départements autour voir plus loin. L’époque est l’imposture et pas qu’en politique. L’héritière masque sa volonté d’apartheid en prenant à bras le corps les revendications de justice et elle surfe sur les ressentiments de la crise du turbo-capitalisme financier. Si on regarde l’histoire c’est classique, pour s’emparer du pouvoir en temps de crise, il faut dire ce qu’on veut entendre, prendre le palan des haines et neutraliser une partie de ses ennemis en provoquant chez eux moins de ressentiments que ceux en place. Mais l’imposture n’est totale que dans la réussite ! On peut dire qu’elle s’en approche grandement. 

Pour le bois énergie, amis du climat, l’imposture est grandiose car réelle depuis 20 ans. Grâce à cette imposture, nous allons faire rajeunir nos forêts, les couper et brûler toujours plus de bois. Même si l’imposture est un peu démasquée par certains (l’Europe, une grosse imposture ne peut pas passer totalement inaperçue). La construction et le bâtiment redécouvre les vertus du bois même dans les grandes constructions en hauteur. Les besoins de bois de construction vont s’entrechoquer avec ceux du bois énergie. Peu importe on coupera plus de bois, cela a déjà commencé. Faire vieillir nos forêts qui sont jeunes, stockerait du carbone, limiterait les incendies, réduirait les inondations, bref n’apporterait que des bienfaits. Mais cela demanderait de réduire l’exploitation de la nature. Et en matière d’exploitation, si nous échappons à la haine et aux idées qui date des croisades, nous devront lutter contre une autre imposture; celle des vieilles idées du 20ème siècle au pouvoir depuis longtemps: celle de l’exploitation sans limite de la nature et du besoin de la “relooker” dans un corps jeune.

José Pluki

Je vous joins ce chapitre de ce beau livre “La vie secrète des Arbres” dont la lecture devrait être faite au collège….

Laisser un commentaire