Financer une maison à Bure

 Pour que Bure (la future poubelle nucléaire de la France) soit le prochain Notre Dame des Landes, la résistance a besoin de vous

Un pigeon voyageur émanant de quelques chouettes hiboux quant au projet d’acquisition de la maison de garde-barrière de Mandres :

À l’instar de la Maison de la Résistance à Bure, ce projet consiste à s’arroger une maison vigilante dans le fief de l’Andra, à Gondrecourt le Château.

D’un côté, le maire, Stephane Martin, président de la Communauté de Communes à laquelle Bure appartient, un des plus fervents soutiens locaux de l’Andra.

De l’autre, une résistance ancienne et organisée autour des habitants vigilants.

Au centre : une ville qui est sur le trajet de l’acheminement futur (et hypothétique!) des déchets radioactifs, avec une maison de garde-barrière le long de l’ancienne voie ferrée (qui devrait être réhabilitée pour y faire rouler des trains de déchets nucléaires).

Le projet de l’association les Habitant Vigilants :

Racheter cette maison ; une sacrée épine dans le pied de l’Andra s’ils y arrivent! Ce serait aussi une nouvelle base logistique, associative et militante, un lieu d’accueil et d’information, comme la Maison de la Résistance à Bure l’a été pendant 13 ans.

Ce projet coûte cher, et l’association tente actuellement de réunir 40000 euros.

Ci-dessous l’appel à dons :

Acquérir et fonder une maison vigilante pour surveiller l’implantation de l’Andra à Gondrecourt

Présentation du projet

  Une maison Garde Barrière, située évidement tout au bord d’une voie ferrée. Cette maison a vu passer des trains de voyageurs, puis de marchandises, notamment de longs convois céréaliers. Aujourd’hui, la voie ferrée risque de prendre une autre orientation. C’est le trajet projeté pour acheminer matériel et colis radioactifs sur la plateforme

multimodale de Gondrecourt le château, dernière étape avant le site de CIGEO, à Bure. Actuellement il est impossible de se promener le long de la voie ferrée gardée par un vigile maître chien, sous menace d’amende.

L’emplacement de la maison Garde Barrière est « stratégique » pour tous les opposants. Il est important d’installer un lieu de vie Anti-Nucléaire dans la commune. Symbole de la vigie sur la progression de la pieuvre ANDRA, la maison Garde Barrière reprend ses fonctions et tout son sens d’origine. Face au château d’eau qui arbore les couleurs de l’Andra et sa suprématie en surplombant la commune, la maison vigilante saura leur tenir tête. Il est important d’acquérir cette maison.

Origine du projet

La destination opposante de la maison vigilante sera d’être réellement habitée par un(e) résident(e) ou un couple et d’y aménager un espace de réunions, de bureau (internet, photocopieuse, …). Il s’agira d’une sorte de base logistique en plus de sa mission de surveillance. C’est pourquoi nous lançons un appel à dons pour l’acquisition de ce bien.

Notre équipe

Les habitants vigilants sont des habitants du canton regroupés en association de vigilance et d’information sur les risques liés à l’enfouissement des déchets radioactifs projetés par l’Andra à Bure.

Laisser un commentaire